Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Candide
  • Le blog de Candide
  • : Penser l'actualité, le quotidien et l'histoire sans a-priori et avec un esprit critique.
  • Contact

Texte Libre

Gilles Deleuze

"Tout philosophe s'enfuit quand il entend la phrase: on va discuter un peu."
(Qu'est-ce que la philosophie ?)

Recherche

Archives

Liens

24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 14:53


La Liberté c'est comme la conscience. On est toujours:" libre de", de même qu'on a toujours: "conscience de"... La liberté aboslue, tout comme la conscience absolue ou "pure" est un leurre. La liberté implique toujours un choix: faire ou ne pas faire, choisir ou ne pas choisir et ainsi de suite.
La liberté est le choix ou le rejet d'un ou plusieurs liens.
Elle est aussi un "en-gagement", Sartre ne dit rien d'autre.
L'étymologie du mot nous confirme dans cette approche. En grec, "eleutheria", je le traduis (et je pense que les hellenistes qui me lisent ne me contrediront pas): "art de sélectionner le lien". On est libre quand on a la faculté de choisir une obligation qui implique une réponse, donc une responsabilité. La liberté n'est que dans la mesure ou l'on peut la sacrifier en tout ou en partie et en toute connaissance. Plus il y a choix, plus difficile est la sélection. De nos jours le choix est tel qu'il empêche ou peut empêcher l'exercice de la sélection.
Cette surabondance de choix est voulue. Elle vise à obliger un choix au détriment de l'abstention qui est un autre choix.
La liberté est aussi l'exercice du droit de dire "non" ! Ou de ne rien dire...
La suranbondance du choix est voulue dans nos sociétés post-industrielles car rien ne leur répugne plus que l'abstention. Imaginez un jour sans choix de consommation.... Elle est voulue et crée sur tous les plans: domestiques, politiques, artistiques et ainsi de suite. Cette surabondance du choix est un danger, car il est évident que les différences entre cette foultitude d'options sont minimes et souvent de pure forme. Elles empêchent l'exercice de l'esprit critique et, insidieusement,influencent un choix bien déterminé.
C'est de toutes ces influences que je vous souhaite d'être libérés en cet an nouveau. Mieux, je vous invite à combattre cette fausse surabondance de choix qui n'est en fait qu'un leurre, une marchandise, toujours la même, sous des emballages différents...

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide
commenter cet article

commentaires

Ry 30/12/2011 20:54

Je vous propose une autre définition de la liberté (car je ne vois pas en quoi choisir entre plusieurs formes prédéfinies est une liberté), que l'on pourrait dire absolue, ou divine : c'est celle
de créer du nouveau. C'est pour cette raison que l'on dit l'homme libre, à l'image de Dieu. Le potentiel créateur divin est infini, et celui de l'homme aussi. L'art n'imite pas la nature.
On peut créer non seulement en art mais dans tous les domaines. Ce qui nécessite de s'affranchir de ce qui existe. Cela se fait en interrogeant en soi la source de tout potentiel créateur.

Darkside of the Moon 26/01/2009 00:47

"Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité, alors tu n'est digne ni de l'une, ni de l'autre" Jefferson
A l'heure ou la présidence US fait la une, il serait peut-être bon de revenir aux fondamentaux de la pensée démocrate.

Je te rejoins sur le thème de la liberté. Pour moi, la liberté telle que nous la vivons n'est plus qu'un slogan, un alibi, une justification.

La vraie liberté, c'est celle qui nous offre de vraies alternatives, et en ce moment, niveau alternative...

Soyons clair, nous sommes au matin d'une dictature démocratique.