Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Candide
  • Le blog de Candide
  • : Penser l'actualité, le quotidien et l'histoire sans a-priori et avec un esprit critique.
  • Contact

Texte Libre

Gilles Deleuze

"Tout philosophe s'enfuit quand il entend la phrase: on va discuter un peu."
(Qu'est-ce que la philosophie ?)

Recherche

Archives

Liens

28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 08:26
 


Cinq cent mille conards pour une centaine de dopés. Tous sur le mont Ventoux ! Et ce qui devait arriver, arriva; l'un d'eux qui se faisait griller des merguez en a profité pour faire de même avec quelques centaines d'hectares du col des Abeilles... et puis va falloir nettoyer les pentes... pire que prévu ! Ils en ont laissé des déchets ! des poubelles archi-pleines, même pas ficelées, éparses tout le long de la montée, un budget qui explose, imprévu même, disent les autorités... « faire confiance aux hommes c'est déjà se tuer un peu ! ». L'impact sur la nature n'est pas particulièrement positif soliloque un sous-préfet, carrément scandaleux grommelle un commissaire. Ils s'attendaient à quoi ?

A de braves gens, parfaitement policés et civils, ramassant leurs déjections, bouteilles et canettes vides... nettoyant après leur passage, remerciant et s'éclipsant poliment ?

Pensez donc, c'était gratuit, autant en avoir pour son argent !

Le temps qu'ils passent, oubliée la crise, la menace du chômage, l'autoritarisme du pouvoir, les lendemains qui déchantent. Il voient passer des sur-hommes ! Un surhomme, c'est un type avec un drôle de casque sur la tête, des lunettes noires, des jambes rasées, des habits fluos. Et qui grimpe assis, la bouche fermée, sans un rictus, comme une machine bien huilée et se paie, effort suprême, un petit sourire de circonstance à l'arrivée. Braves gens, vous vouliez rêver, c'est fait !

L'Etat qui vous aime quand vous lui fichez la paix, paiera.
Comme il a payé au Trocadero le concert gratuit du résident suisse lifté. Un million et quelques neuf cent mille euros. Merci Sarko !

Depuis que, par dessus son moulin, l'homme a balancé Dieu, il lui faut bien trouver autre chose. Alors pourquoi pas une machine qui tourne autour de la France ou un revenant rock'n roll ? Il faut de tout pour faire un monde, surtout quand on ne le fait pas soi-même et qu'on laisse les autres s'occuper de son destin. Un destin, c'est lourd à porter, autant s'en décharger...

Des savants se posent sérieusement la question: et si la Terre était la planète de référence pour les insectes ? Elle est assez grande pour les abriter, sur et sous la terre, dans la mer, dans les airs. Ils s'adaptent à tout, les bougres, résistent aux pires maladies, aux cataclysmes les plus effroyables, ils sont travailleurs, disciplinés, cultivent le sens communautaire, vivent et meurent sans se poser de ces questions métaphysiques qui mettent le feu au monde. Assurément, disent-ils, car ils n'osent pas vraiment l'écrire, la Terre est leur maison commune et l'homme là-dessus, n'est qu'un épiphénomène, un détour de l'évolution, une déviance pour parler vrai, un de ces accidents dont la nature a le secret et qui disparaîtra un jour ou l'autre, comme disparurent les dinosaures autrefois.

Et la vie sera bien douce, quand ils cesseront de boucher l'horizon avec leur propension à tout régenter, transformer, exploiter et, au final, polluer. Les rivières, à nouveau, seront limpides et accueillantes, les océans poissonneux, les fruits tendres et les nuits douces. L'hiver sera l'hiver et l'été, l'été. Rien de plus, rien de moins.

L'homme au final, n'aura été qu'une parenthèse, pas nécessaire et certainement pas ludique.

Les Egyptiens, dans leur sagesse, en avaient eu la prémonition:
et si Dieu était un scarabée ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide
commenter cet article

commentaires

florence 21/08/2009 19:38

un nouveau site de discussion vient d'être créer
http://chemins-initiatiques.forumculture.net/index.htm

n'hésitez pas à venir y faire un tour et à le faire connaître autour de vous
Florence :.

sunyata 17/08/2009 19:49

C'est toujours un plaisir de vous lire ! Une vision juste, un ton incisif et une éloquence qui est la vôtre. Saluez votre amie de ma part...

Bien à vous !

Sunyata